Us et Coutumes

Les Us et Coutumes au Japon

Les japonais sont très indulgents envers les visiteurs étrangers. Cependant, il y a quelques coutumes et bonnes manières à suivre qui vous feront gagner l’estime de vos hôtes. Certaines de ces règles peuvent sembler un peu pesantes au moment de la lecture mais elles sont faciles à suivre en pratique et deviennent rapidement une seconde nature. En cas de doute, n’hésitez pas à demander à votre accompagnateur Walk Japan.

 

Les us et coutumes dans les auberges nommées ryokan

 

Enlever ses chaussures et porter des pantoufles

Il faut toujours enlever ses chaussures à l’entrée d’une maison ou d’une auberge dite ryokan. Dans le hall d’entrée, il y a très souvent une petite marche à monter pour entrer dans le bâtiment même. Cette marche, ainsi que les pantoufles soigneusement alignées devant vous et à ne porter qu’à l’intérieur, sont les indices que vous êtes au bon endroit pour enlever vos chaussures. Dans l’idéal, il faut enlever ses chaussures et monter directement la marche sans poser ses pieds (nus ou en chaussettes) sur la zone inférieure du hall d’entrée.

 

Ni chaussure ni pantoufle sur les tatami et des chaussons pour les toilettes

Traditionnellement, les tatamis, ces tapis épais faits de paille, sont utilisés pour s’asseoir, manger assis et dormir, et il faut donc les garder aussi propres que possible.

Pour cette raison, il ne faut pas marcher avec des pantoufles ou des chaussures sur les tatamis. Enlevez-les en entrant dans une pièce à tatamis pour y marcher pieds nus ou en chaussettes. 

Les pantoufles sont également à enlever avant d’entrer dans les toilettes. 

l’intérieur de celles-ci, vous trouverez une autre paire de pantoufles, exclusivement réservées aux toilettes ! Ces pantoufles-là sont à laisser dans les toilettes alors que l’on en sort. Se promener dans le bâtiment avec les pantoufles des toilettes est une maladresse et provoque généralement l’hilarité de nos hôtes qui vont s’empresser de vous les ôter avant de disparaître avec les pantoufles incriminées. Il n’y a ni pantoufle ni changement de pantoufles dans les toilettes publiques où l’on garde ses chaussures.

 

Les zones réservées et d’hommages

Ne pas s’asseoir sur les tables ou dans le tokonama, une alcôve qui sert traditionnellement de lieu d’exposition pour de la calligraphie avec une référence de saison, des fleurs ou une poterie.

 

Mettre en place son futon

Dans un ryokan, le futon, ce couchage traditionnel, sera mis en place par le personnel. Néanmoins, il se peut que vous soyez amené à le faire vous-même dans certaines auberges familiales dites minshuku, où par nature le nombre d’employés est limité. Cela est considéré comme une faveur, plus qu’une corvée, car il vous est alors possible de poser votre futon suivant votre préférence en fonction de votre utilisation de la pièce, généralement plus petite.    

Faîtes en sorte que votre tête soit orientée dans n’importe quelle direction, sauf le nord. Seuls les défunts ont le droit à avoir leur tête orientée vers le nord durant les cérémonies funéraires.

Pour mettre en place votre futon dans les règles de l’art, il faut commencer par superposer directement au sol un ou deux shiki-buton, sortes de matelas épais (parfois à poser sur un léger matelas en mousse), puis d’ajouter par-dessus les draps, et enfin de les recouvrir par la couette / édredon dit kake-futon.

 

Les pyjamas yukata

En plus des pantoufles, les hébergements mettent souvent à disposition des yukata traditionnels japonais (des pyjamas ressemblant à un kimono). Ceux-ci peuvent être portés dans l’ensemble de l’hôtel, pour se rendre au dîner, mais aussi pour se rendre dans les vestiaires des onsen.

Qu’importe votre sexe, il est coutume de les porter le pan gauche sur le pan droit, car le contraire est réservé pour les défunts.

Vous pouvez par contre attacher la large ceinture nommée obi autour de votre taille comme vous le préférez, avec l’extrémité tombant généralement sur votre coté ou derrière.

 

La salle de bains partagée

Les japonais se lavent complètement pour être déjà propres avant d’entrer dans le bain. À côté de chaque espace de bain, il y aura aussi une douche à votre disposition à cet usage. Veuillez-vous rincer complètement de tout savon ou shampoing avant d’entrer dans le bain. Le bain est partagé à tour de rôle par tout le monde, donc ne le videz pas après avoir terminé. Si jamais il y a un couvercle (en bois ou en plastique), remettez-le en place après avoir terminé. Les japonais aiment se baigner dans des eaux bien chaudes de 38 à 44°C. Si vous trouvez cela trop chaud, vous pouvez ajouter de l’eau froide mais pas au point que le bain devienne tiède car les personnes prenant leur bain après vous n’apprécieront guère.

Dans les hôtels avec une salle de bain privative dans les chambres, le mode d’utilisation est le même que dans les pays occidentaux.           

 

Les us et coutumes dans les onsen

 

Avant d’entrer dans les onsen, les bains de source thermale

L’entrée pour accéder aux bains et à leurs vestiaires est généralement faîte de portes ou de rideaux marqués par le caractère « ゆ» (signifiant eau chaude), accompagné pour les hommes des caractères « 男» ou « 殿方» (significant hommes) la plupart du temps de couleur bleu ou noir, ou pour les femmes des caractères «女», «婦人» ou «姫方» (significant femmes) de couleur rouge ou rose.

Il se peut que vous ayez à apporter avec vous aux bains vos deux serviettes de bain, la grande et la petite, souvent mises à disposition dans votre chambre. Vous pourrez vous rendre jusque dans la zone des bains avec.

Commencez par vous déshabiller de tous vos vêtements dans les vestiaires des bains, puis déposez-les dans un des casiers ou des paniers à disposition. Ces paniers ou casiers sans clé sont généralement adéquats en termes de sécurité pour vos vêtements ou serviettes de bain, mais si vous avez des biens de valeurs, nous vous recommandons de les déposer dans des casiers sécurisés ou à la réception.

La prochaine étape est d’entrer dans la zone des bains, de s’asseoir sur un des tabourets de douche et de bien se laver avant d’entrer dans l’eau des bains communs. Vous pouvez utiliser le savon et le shampoing mis à disposition mais faites bien attention à vous rincer complètement et à enlever toute la mousse avant d’entrer dans les bains.      

 

Lorsque vous vous baignez dans les onsen

Ne trempez pas votre serviette de bain dans les eaux du onsen. Par contre, vous pouvez soit poser votre serviette quelque part dans les environs du bain, soit la plier et la placer sur votre tête en vous baignant.

Ne « nagez » pas dans le bain.

Faîtes attention en vous relevant hors de l’eau. Notamment pour les non-habitués, vous pourriez avoir des vertiges ou vous évanouir si vous restez dans le bain trop longtemps et / ou si vous vous relevez trop vite. Si vous ne vous sentez pas bien, commencez par vous asseoir sur le rebord du bain, en dehors de l’eau, et laissez à votre corps quelques minutes pour s’adapter.

Il est recommandé de ne pas trop manger ou boire avant d’entrer dans les onsen.

Merci d’essuyer tout excès d’eau de votre corps avant de revenir dans les vestiaires.

Apres vous être baigné dans les onsen, pensez à bien vous reposer mais aussi à boire beaucoup d’eau !   

 

À table

Les choses à faire et à ne pas faire avec ses baguettes 

Planter ses baguettes à la verticale dans un bol de riz ou passer de la nourriture à quelqu'un de baguette en baguette sont des gestes tabous ! Ce sont des gestes associés aux rituels funéraires bouddhistes et ils sont considérés comme porte-malheurs si faits à table.

De même, il est inconvenant de jouer, de percer ou de pointer vers quelque chose avec ses baguettes. Cependant, il arrive parfois de voir un japonais percer discrètement un morceau de nourriture très glissant avec une baguette pour finalement pouvoir s’en saisir.

 

Laisser des restes

Faîtes un effort et évitez de laisser de la nourriture, notamment du riz. Vous pouvez souvent contrôler la quantité de riz que vous prenez et il est toujours possible d’en obtenir davantage. Il est aisé de comprendre pourquoi les japonais ne laissent pas le moindre grain quand on connaît ou que l’on a soi-même expérimenté la méthode japonaise de culture du riz, qui est un travail long, intensif et pénible.

Le riz ne se mélange pas non plus avec la sauce soja, ce qui est considéré comme de mauvais goût par la plupart des japonais. Le riz japonais est considéré comme goûteux et, même si l’on peut parfois y superposer d’autres ingrédients pour marier les saveurs, il n’a généralement pas besoin d’être assaisonné.

Si vous mangez des sushi, du sashimi ou d’autres plats similaires, on vous donnera une petite assiette séparée où mettre votre sauce soja. Prenez juste la quantité nécessaire, car vous pourrez toujours en reprendre si vous en manquez.

 

Remplir le verre de vos voisins

Si vous partagez un repas ou simplement buvez avec quelqu’un, il est convenable de servir / resservir les autres en boisson (alcoolisées ou non) et de ne pas se servir soi-même. Ils vous rendront la pareille ! Si votre verre est vide et que personne n’a remarqué, servez quelqu'un d’autre. Les japonais vont quasi-instantanément remplir votre verre en retour. Se servir sa boisson soi-même est un peu considéré comme un manque de classe. Si vous ne souhaitez pas un autre verre, laissez votre verre plein.

Les japonais aiment commencer les dîners formels en portant un toast et, juste avant cela, on vous donnera généralement une boisson alcoolisée. Même si vous ne souhaitez pas boire, acceptez la boisson et joignez-vous au geste du toast comme si vous alliez la boire et faites semblant de boire. Un refus de participer au toast, surtout durant un moment de célébration, est un peu agaçant pour les japonais. Cependant, faire semblant de participer et ne pas boire par la suite est parfaitement acceptable.

 

Avant et après un repas

Il est coutume de dire « itadakimasu » (une façon polie de dire « je reçois ») avant de manger ou de boire. À la fin du repas, « gochiso sama deshita » (« c’était un régal ») est également la phrase à utiliser envers vos hôtes ou auprès du personnel d’un restaurant et vous aidera à ainsi gagner leur estime.
 

Des serviettes pour se laver les mains

Lorsque vous vous asseyez à table, votre hôte ou le personnel vous donnera une serviette qui, suivant la saison, sera chaude ou froide. Ces serviettes, appelées oshibori, sont à utiliser pour vous laver les mains avant de manger. Ne les utilisez pas pour vous laver le visage ou pour laver la table ! Des petites serviettes de table supplémentaires vous seront donnés par la suite à cet usage. Si les oshibori ne vous sont pas données des votre arrivée, c’est très probablement parce quelles sont déjà à disposition, enroulées sur la table.      

 

Se moucher le nez

Abstenez-vous de vous moucher ou d’éternuer en public et veuillez n’utiliser que des mouchoirs en papier. Si vous ne pouvez pas vous en empêcher, retournez vous pour ne pas faire face à votre interlocuteur japonais. Lorsque face à quelqu’un, se tamponner ou s’essuyer le nez discrètement n’est pas considéré comme grossier.

 

Les us et coutumes en voyage

 

Manger en marchant au Japon

Généralement, les japonais ne mangent pas en marchant ou quand ils sont dans la rue. En revanche, il est acceptable de boire lorsqu’à proximité d’un distributeur automatique de boissons. Manger et boire dans les trains locaux (trajets de courtes distances) est aussi déconseillé. Pas de problème, en revanche, dans les shinkansen ou autres trains express avec des trajets de longue distance.

 

Dans les transports publics

Dans les trains ou les bus, veuillez mettre votre téléphone portable en mode silencieux et ne pas l’utiliser pour une conversation. Néanmoins, il n’y a aucun problème pour envoyer des SMS et surfer sur internet. D’ailleurs, vous verrez de nombreux japonais pianoter furieusement sur leur téléphone.

 

Sur les pistes de randonnée

Il est souvent difficile de trouver des poubelles au Japon, même dans les grandes villes, alors imaginez ce qu’il en est pour les petits villages et les pistes de randonnée ! Ainsi, vous devrez porter vos propres déchets avec vous jusqu’à votre hébergement ou jusqu’à un espace public suffisamment grand, tel qu’une gare, où vous pourrez éventuellement vous en débarrasser. Veuillez à bien respecter notre maitre-mot « Ne laissez aucune autre trace que vos empreintes de pied, et ne rien prendre d’autre que des photos ».  

Sur les pistes de montagne, la priorité devra être donnée aux randonneurs ascendants.

Abstenez vous de prendre des photos des passants sans leur permission, notamment des enfants.
 

Les pourboires

Il n’est pas nécessaire, ou même attendu, que vous laissiez un pourboire pour la plupart des services, dans les transports ou même après un repas. Étant donné qu’il n’y a pas de tradition du pourboire dans la culture japonaise, laisser un pourboire serait même source de confusion et de souci pour votre interlocuteur.

 

L’argent liquide

Bien que le Japon ait pour objectif de devenir une société où l’argent liquide n’est plus nécessaire, il y a encore beaucoup de transactions qui ne peuvent se faire qu’avec de l’argent liquide, notamment dans les petits magasins indépendants que nous visitons pendant nos circuits.

En général, un petit plateau est à disposition près de la caisse que l’on utilise pour échanger l’argent liquide, ce qui évite tout contact physique direct entre le personnel du magasin et le client. Cependant, la plupart des commerçants vous porteront gentiment assistance pour identifier les pièces de monnaie si nécessaire.    

 

Voyager en taxi

Quand vous prenez un taxi, veuillez à ne pas ouvrir la porte du taxi vous-même. Celle-ci est contrôlée automatiquement par le chauffeur.

 

Les porte-parapluies et les protège-parapluies

En cas de pluie, des porte-parapluies sont souvent à disposition à l’entrée des magasins et des restaurants. Les jours de pluie, pensez à bien les utiliser avant d’entrer dans les magasins. Certains établissements préfèrent fournir des protège-parapluies en plastique. Faîtes glisser votre parapluie dedans et vous pourrez ainsi vous balader dans le magasin, parapluie en main, sans mouiller le sol.  

 

Montrer du doigt

Ne montrez pas une autre personne du doigt, avec les pieds ou des baguettes. Si vous devez indiquer une personne, une direction ou un objet, tenez votre main dans la direction voulue avec la paume vers le ciel.

 

Echanger des cartes de visite

Si l’on vous donne une carte de visite, acceptez-la des deux mains. Regardez-la attentivement avant de la ranger soigneusement. Si vous êtes assis à une table, disposez-la sur la table en face de vous. Ne la pliez pas, ne jouez pas avec ou n’écrivez pas dessus, surtout en face de la personne qui vous l’a donné. À un moment approprié, à la fin de la réunion ou après un certain laps de temps, rangez la carte dans votre portefeuille ou votre étui à cartes.

 

S’asseoir à l’endroit approprié

Si vous rendez visite à quelqu'un, spécialement pour le travail, ne vous asseyez pas de vous-même. Attendez que votre hôte japonais vous indique le siège approprié. Dans des circonstances normales, ce siège sera considéré comme le meilleur de la pièce.

 

Apporter un cadeau pour votre hôte

Si vous rendez visite à une famille japonaise, il vaut mieux apporter un petit cadeau. Des biscuits ou un panier gourmand seraient parfaits par exemple.

 

Circuits à l'affiche

View All